La plupart des sites d’e-commerce nécessitent la mise en place de solutions de paiements électroniques, surtout en BtoC, le vendeur souhaitant recevoir la confirmation du paiement avant de livrer le produit ou fournir le service demandé. Disposer d’une solution de paiement électronique pertinente permet notamment de lutter contre l’abandon panier.
Entre la nécessité de la sécurisation des paiements pour limiter les fraudes et la volonté de simplification des consommateurs, le paiement devient un véritable enjeu pour les entreprises. D’autant plus que le paiement se réinvente en permanence.

Qu’on le veuille ou non, l’acte de paiement demeure un moment délicat dans le processus commercial, et la multiplication des modes de paiement ne facilite pas la tâche. Un véritable défi pour les e-commerçants qui doivent opérer une veille rigoureuse des nouveaux moyens de paiement, des attentes des consommateurs, mais aussi faire en sorte d’intégrer le mode de paiement dans un tunnel d’achat fluide. Les sites qui envisagent un développement à l’international doivent en plus intégrer les spécificités et les habitudes régionales des consommateurs.

Qu’est-ce que le paiement électronique ?

Le paiement en ligne est l’étape nécessaire au consommateur pour payer ses achats sur un site marchand.
L’interface de paiement doit présenter une facilité d’utilisation, afin d’éviter tout risque d’abandon de panier du côté du client. Aussi, la sécurité doit être la priorité de votre système de paiement : avec des certifications comme de 3D Secure, vous offrez aux consommateurs la certitude d’un achat sur, et vous fidélisez ainsi votre clientèle. De votre côté, vous aurez également une démarche de prévention de la fraude.

Les consommateurs souhaitent avoir le choix de leurs méthodes de paiement. Il sera judicieux pour votre e-commerce de proposer plusieurs types de solutions directement intégrées.

Les solutions de paiement électronique

Il existe plusieurs moyens de paiement électronique, les particuliers peuvent opter pour le paiement par carte bancaire, par porte-monnaie électronique ou encore par transfert de compte de particulier à compte de particulier. Pour les paiements entre entreprises et particuliers, il y a les chèques électroniques, les virements bancaires et la facturation en ligne. Et pour les entreprises entre elles, elles peuvent opter également pour les virements et les paiements B2B certifiés.
Quel que soit le moyen de paiement électronique que vous comptez mettre à la disposition de vos clients sur votre site de vente en ligne, ces derniers, tout comme votre entreprise, pourrez bénéficier de nombreux avantages pratiques. En effet, la dématérialisation de la monnaie permet d’accélérer le processus de paiement, et la sécurisation des transactions monétaires et des échanges d’informations confidentielles.

Les solutions de sécurisation des paiements

Aujourd’hui, plusieurs directives sont disponibles et qui permettent de s’assurer que les transactions sont sécurisées :

  • Le protocole SSL : tous les sites sur lesquels vous faites des transactions, doivent utiliser le protocole SSL afin d’assurer la sécurité des informations et des données sensibles sur leur site. Le protocole SSL est représenté par le petit cadenas dans la barre d’URL ainsi que l’adresse web qui commence par HTTPS.
  • La conformité PCI : elle permet de se protéger en cas de fraude. Les données sont cryptées et ne sont pas visibles. La norme PCI DSS (normes de sécurité des données dans l’industrie des cartes de paiement) est une norme qui indique, aux commerçants qui utilisent le web, les exigences à respecter. Ces dernières visent à assurer la protection des données, détecter les vulnérabilités, contrôler les accès, la surveillance et la politique de sécurité des informations. La conformité PCI considère aussi la création de jetons dans une future version.
  • La tokénisation : il s’agit d’un moyen qui permet de chiffrer les données de paiements. Lorsqu’une personne rentre les coordonnées de sa carte bancaire, ils seront stockés sous forme d’un jeton. Autrement dit, c’est le jeton qui substituera ces informations.
  • 3D Secure : il s’agit d’envisager un mot de passe qui sera envoyé au propriétaire de la carte par exemple avant de valider le paiement. Dans ce cas, chaque fois qu’une transaction est effectuée avec cette carte, le mot de passe est exigé.

Comment intégrer une solution de paiement ?

Pour intégrer une solution de paiement sur votre site e-commerce, deux choix s’offrent à vous :

  • Passer par un établissement bancaire classique/physique (tels que la BNP, la Société Générale… etc.), ce qui nécessite de souscrire un contrat de VAD et de payer des frais assez importants (installation, abonnement).
  • Recourir à une solution de paiement dite « full service » (tel que Paypal etc.) : les démarches administratives sont généralement plus réduites, et habituellement le paiement se fait à la commission uniquement (pas d’abonnement ni de frais d’installation).

Mettre en place un dispositif de lutte contre la fraude en ligne

1. Mettre en place une approche métier

Mesurez votre niveau d’exposition à la fraude et analysez les comportements d’achat des consommateurs. Les marchands internationaux sont plus exposés car les paiements transfrontaliers représentent un risque de fraude 10 fois plus élevé que les paiements domestiques.

2. Ayez le bon équilibre entre sécurité et UX

C’est un équilibre délicat à trouver, un processus qui est perçu comme très sécurisé pour le marchand peut être contraignant pour l’acheteur. Le 3D secure peut s’avérer pertinent pour un abonnement à un service mais il l’est moins pour un achat ponctuel. Il est recommandé de l’utiliser en complément d’autres outils de prévention afin d’optimiser la conversion en activant ou désactivant le 3D secure selon des critères comme le montant de la transaction.

3. La connaissance de votre consommateur

Une politique de prévention de la fraude passe aussi par la connaissance du comportement du consommateur. Le data mining permet de connaître votre consommateur pour vous concentrer sur la vérification des comportements inhabituels.

4. Associez l’expertise interne et externe

Cette prévention du risque implique les équipes internes à différents degrés mais aussi faire appel à des expertises externes qui prennent en charge une part importante de cette gestion du risque.

LES PRINCIPAUX ACTEURS DU PAIEMENT EN LIGNE

Vous avez l'idée ? Nous avons les compétences !