RGPD : vous pouvez continuer à l’éviter…mais on vous conseille de vous y mettre !

4 Oct, 2021 | Transformation digitale & Data

Visuel blog RGPD

Si vous avez lancé la numérisation de votre business de vente de vin, bière ou spiritueux, alors vous faites partie de ces sociétés qui ont besoin des données personnelles des utilisateurs. Nous faisons évidemment allusion à la vente en ligne. Cependant, pour vous mettre en conformité vis-à-vis de votre clientèle mais aussi de l’Union Européenne, la mise en conformité de votre gestion de données personnelles au regard du RGPD est obligatoire. Mais de quoi parle-t-on exactement et quel est son utilité ?

Par définition il s’agit du Règlement Général sur la Protection des Données. C’est un cadre qui précise les limites dans lesquelles les données personnelles des internautes peuvent être utilisées par une plateforme en ligne.
Le RGPD a été initié en 1995, mais c’est 2018 que le principe est vraiment entré en usage de manière générale. Aujourd’hui, cela s’impose pratiquement à toutes les plateformes en ligne qui collectent les données personnelles.
La RGPD c’est à la fois un ensemble de règles à respecter mais aussi un ensemble de registres à remplir. Pour être en conformité, non seulement il faut respecter les droits et modalités de gestion des données personnelles, mais il faut aussi remplir les différents registres obligatoires.

A quoi sert le RGPD ?

Le premier objectif du RGPD est d’offrir à l’utilisateur de la plateforme, un cadre sécurisé. En effet, il s’agit de rassurer ce dernier de ce que les informations collectées sont nécessaires au processus de service à la clientèle mis en place.
Donc, le stockage, le temps de stockage, l’utilisation des données doivent être définis. En plus, l’utilisateur doit conserver la possibilité de les modifier ou de les supprimer quand il le souhaite. On convient donc de ce que le RGPD a pour objectif de mettre en place une relation de confiance avec la clientèle.
Faut-il encore rappeler que cela est indispensable à l’évolution de vos ventes de vins ou spiritueux en ligne. De plus, c’est devenu obligatoire dans l’UE pour toutes les entreprises qui y mènent leurs activités. Les données concernées sont :

  • Celles permettant une identification physique, génétique, économique ou psychique.
  • Les emails
  • Les cookies
  • Les numéros de téléphone
  • L’adresse
  • Les données de GPS ou les adresses IP
  • Les identifiants

Quelques sanctions

Ce qui va suivre pourrait achever de vous convaincre si vous doutez encore de vous mettre en conformité avec le RGPD. En cas d’infraction, les sanctions encourues sont assez dissuasives.
Lorsque la faute commise n’est pas grave, la société se voit amputée de 2 % de son chiffre d’affaires annuel. Même si la vente de bières et de vins reste un commerce lucratif, une sanction pareille pourrait véritablement entamer les ambitions d’une entreprise.
Pour les fautes les plus graves, la sanction double. Elle passe donc à 4 % du chiffre d’affaires annuel. Cependant, il faut prendre en compte que les sanctions peuvent aussi se présenter sous d’autres formes. Elles peuvent déboucher par exemple sur une mise en demeure, suite à une enquête.
En effet, lorsqu’une plainte est déposée auprès des autorités compétentes (CNIL pour la France) un audit peut être commandité. Le processus peut aussi impliquer la collecte de témoignages de même que la production de documents accablants pour l’entreprise.
En définitive, si vous avez achevé votre transformation digitale, il est préférable de mettre en place ce cadre juridique sur votre site. Il en va de la confiance que les utilisateurs auront vis-à-vis de vous.

La mise en conformité de vos procédures et le remplissage des registres vous semblent être une montagne. En réalité, ce n’est pas si compliqué, surtout si on commence tôt et si on met en place de bonnes pratiques avec les bons outils. Dans ce cas, alors le processus n’est pas si douloureux, surtout si vous avez recours aux brigadiers EtOH Plus. Contactez-nous, vous verrez, vous vous sentirez mieux ! Et pour tous nos développements, sachez que nos Digitaliseurs sont formés au RGPD de façon à développer des logiciels qui proposent des traitements de données personnelles conformes au RGPD. Ainsi pas de mauvaise surprise !

Pour aller plus loin…