L’agritech est la technologie agricole qui aide les agriculteurs à améliorer leur efficacité et leur rentabilité en appliquant des technologies telles que la numérisation, la robotisation, le biocontrôle, les bio-pesticides et enfin l’agriculture urbaine. Voici le top 10 des innovations en Agritech.

1) Digitalisation de l’agriculture

Alors que la technologie continue de faire des progrès significatifs, nombre d’entre eux sont appliqués directement à l’agriculture et à la production alimentaire. Cela va des robots de semis aux méthodes agricoles intérieures industrielles et aux microcapteurs qui surveillent la composition du sol. Cela permet d’avoir des techniques agricoles beaucoup plus efficientes, efficaces et finalement rentables. Même si vous ne travaillez pas directement dans un domaine agrotechnologique, ces innovations pourraient changer considérablement la façon dont vous abordez vos objectifs de carrière à l’avenir ; de l’agriculture de précision à la gestion des ressources – il existe de nombreuses façons dont ces technologies peuvent se traduire en avantages commerciaux.

Ces nouvelles approches ont déjà pris leur essor dans le monde entier ; des serres qui utilisent 95 % moins d’eau que les fermes traditionnelles aux outils de surveillance pilotés par des capteurs pour la nutrition des cultures.

2) Robotisation

Ces systèmes de robots intelligents existent depuis un certain temps, mais ils commencent à devenir plus importants alors que les agriculteurs ont du mal à trouver des ouvriers agricoles à un coût raisonnable. Par exemple, Rodney Brooks et son équipe de chercheurs de Rethink Robotics travaillent sur Baxter, un robot abordable qui apprend à effectuer des tâches via une démonstration humaine.

Les éleveurs de bovins adoptent également des robots, tels que Prowler 400, qui aide les agriculteurs à surveiller leurs troupeaux avec des capteurs de chaleur et de mouvement.

Monsanto a même envisagé d’utiliser des drones pour le saupoudrage des cultures et d’autres applications. Bien que l’automatisation ne soit certainement pas une solution miracle (nous n’avons pas encore trouvé Rosie), elle peut aider à atténuer certains problèmes de main-d’œuvre si elle est utilisée de manière stratégique. Il est essentiel de ne pas considérer les robots ou l’automatisation comme une simple suppression d’emplois, mais plutôt comme un soulagement potentiel des charges des travailleurs qui ont trop de travail à faire.

Dans le domaine viticole, nous avons des exemples prometteurs comme les robots développés par Vitibot ou Naïo Technologies.

3) Intelligence artificielle (IA)

Certains agriculteurs utilisent déjà l’IA pour des tâches telles que l’identification des ravageurs, la prédiction et l’arrêt des maladies et l’évaluation des besoins en irrigation. Certains de ces outils reposent sur des capteurs sophistiqués qui peuvent alimenter des quantités massives de données dans des algorithmes d’apprentissage automatique pour créer des modèles prédictifs. Cette même technologie est également utilisée pour identifier les problèmes environnementaux, tels que la contamination des eaux souterraines ou l’érosion causée par le vent ou la pluie. L’IA améliore également l’efficacité : les agriculteurs peuvent l’utiliser pour automatiser la collecte de données, l’analyse en laboratoire d’échantillons de sol, le suivi météorologique, etc., ce qui leur permet de se concentrer sur la croissance des cultures plutôt que sur le travail manuel.

4) Traçabilité

La manière dont les produits sont fabriqués évolue. La traçabilité signifie que chaque action subie par un produit, de sa production à sa livraison et à son utilisation, est enregistrée, vérifiée et disponible en ligne via différents protocoles de traçabilité. Le protocole choisi dépend des informations qui doivent être collectées et enregistrées. Les consommateurs veulent savoir d’où viennent leurs aliments et comment ils sont fabriqués : est-ce bio ? A-t-il été fabriqué localement ? Les travailleurs ont-ils bénéficié de conditions de travail sûres ? La santé des animaux concernés a-t-elle été prise en charge ? Toutes ces questions trouvent des réponses grâce aux outils numériques utilisés pour la traçabilité.

5) La Biotechnologie

La biotechnologie est un terme inclusif désignant la technologie qui se concentre sur l’utilisation de systèmes et d’organismes vivants pour fabriquer ou modifier des produits, pour améliorer des plantes ou des animaux, pour la production alimentaire et comme forme de médecine. La biotechnologie a également été définie comme l’application de systèmes et de processus biologiques utilisés pour développer ou fabriquer des produits.

La biotechnologie est en plein essor dans l’agriculture afin de pouvoir produire de façon plus durablement : les développements les plus récents incluent les semences non OGM, la stimulation des défenses naturelles des plantes, la résistance au stress hydrique etc.

6) Séquençage du génome

Lorsque les scientifiques ont séquencé pour la première fois un génome humain, il a fallu un an pour le terminer. Il est désormais possible de séquencer une souche individuelle de n’importe quelle variété de culture afin qu’ils sachent exactement quel type d’engrais ou de pesticide utiliser à un moment donné. L’idée est ne plus produire et mettre d’intrants à l’aveugle : on intervient que lorsque cela est nécessaire avec les seuls produits nécessaires, de façon à avoir une agriculture durable.

7) Automatisation

L’agriculture est encore une industrie qui nécessite beaucoup de travail manuel. On estime qu’il y a 1,3 milliard de travailleurs agricoles à temps plein dans le monde et qu’il faudrait encore six à sept milliards de personnes travaillant à temps partiel pour couvrir tous les besoins agricoles d’aujourd’hui (si les agriculteurs ne dormaient pas).

Alors que les agriculteurs se tournent vers l’automatisation – automatisant des tâches telles que la surveillance du sol ou la collecte de données, la gestion de l’entreprise – l’agriculture à grande échelle et sans être humain n’est pas susceptible de se produire de si tôt.

La technologie peut faire beaucoup de choses, mais reproduire des décennies d’expérience acquise par essais et erreurs est encore loin d’être à sa portée.  L’automatisation permet de se défaire de toutes ses tâches à faible valeur ajoutée.

8) De nouveaux logiciels de gestion cloud

Les logiciels d’intelligence d’affaires utilisent l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique pour optimiser le fonctionnement d’une entreprise. Il rassemble des données provenant de sources disparates, les analyse et fournit des analyses prédictives pour mieux gérer tous les aspects d’une entreprise, y compris les finances, les ventes et les opérations.

Les logiciels de Business Intelligence deviennent de plus en plus critiques à mesure que le Big Data devient plus important pour comprendre le comportement des consommateurs.

Les systèmes d’informatique décisionnelle les plus avancés sont capables de traiter des données non structurées, telles que du texte, des images ou des sons, pour fournir des informations sur l’intention de l’utilisateur.

En 2022, ces solutions alimentées par l’IA sont fréquemment utilisées par les entreprises de l’agritech qui ont des chaînes d’approvisionnement diverses avec des itinéraires mondiaux compliqués.

9) Outils d’analyse

Les outils d’analyse de données sont importants pour comprendre ce qui se passe sur la chaîne de production de bout en bout.

Les mégadonnées permettent aujourd’hui de créer une carte détaillée de la ferme, de de suivre les conditions météorologiques et l’humidité du sol, de tester de nouveaux engrais et de détecter les infestations qui pourraient nuire à vos cultures.

Les programmes les plus avancés peuvent même prédire le rendement des cultures en fonction des conditions environnementales actuelles. L’utilisation de ces technologies sur une base individuelle aidera à optimiser votre exploitation agricole tout en fournissant des informations précieuses sur la façon dont ces changements affectent la production agricole dans son ensemble. Une fois analysées, les informations recueillies par ces outils peuvent être utilisées pour améliorer les processus agricoles dans plusieurs champs plutôt qu’un ou deux à la fois.

10) Prédiction des données

C’est la continuité du point précédent. Une fois les outils d’analyse paramétrés, les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de pouvoir anticiper les aléas et les changements et de continuer à toujours mieux produire, en suivant le bien-être animal et en respectant l’environnement.

La prédiction de la data permet donc de mieux produire sans augmenter les coûts et diminuer les salaires des agriculteurs.

Chaque mois, de nouvelles technologies apparaissent qui rendent la gestion de votre ferme plus facile et plus efficace, mais toutes n’ont pas de sens à utiliser tout de suite.

Certaines peuvent même entrer en conflit direct avec d’autres technologies ou méthodes que vous utilisez déjà sur votre ferme ; d’autres pourraient simplement être trop coûteuses ou prendre trop de temps pour en tirer parti en ce moment.

Gardez toujours en tête que la transformation digitale doit apporter de la valeur et les trois critères les plus importants : facilité d’utilisation, coûts, économie de main d’oeuvre et de pénibilité.

Pour aller plus loin..

 
(edited) 5:06 Dans le body :