La digitalisation ou comment rendre le travail plus plaisant

7 Mar, 2022 | Transformation digitale & Data

visuel blog En 2020, une étude pilotée par l’IFOP (Institut Français d’Opinion Publique) avait révélé que plus de 80 % des employés accordent une grande importance au bien-être au travail.
Visuel article de blog La digitalisation ou comment rendre le travail plus plaisant

En 2020, une étude pilotée par l’IFOP (Institut Français d’Opinion Publique) avait révélé que plus de 80 % des employés accordent une grande importance au bien-être au travail. La question est d’autant plus importante que l’un des objectifs de la digitalisation, c’est de faciliter. Alors, comment est-ce que passer au digital peut rendre le travail beaucoup plus plaisant ?

visuel blog Souplesse et gain en flexibilité

Il faut reconnaitre que la crise de la Covid-19 a grandement participé à l’accélération des processus de digitalisation dans bien des secteurs. Et même dans les secteurs moins digitalisés comme le secteur des vins, bières et alcools, la digitalisation s’est développée à vitesse V pour s’adapter aux confinements. Avec les mesures et les restrictions imposées, beaucoup d’entreprises se sont vues obligées de s’adapter rapidement afin de survivre à la crise.
Et finalement, nous avons découvert qu’une nouvelle voie était possible : un peu de télétravail pouvait permettre à certains employés de pouvoir réduire leurs temps de trajet, de pouvoir aussi mieux se concentrer à la maison, bref certains chiffres ont montré que cela générait dans certaines conditions, une meilleure productivité.
D’autres nouveaux ont permis de voir que même dans les déplacements, les outils digitaux permettaient d’avancer sur certaines tâches. En particulier, de nos jours, beaucoup de trains sont dotés d’un WIFI d’une qualité correcte, ce qui permet aux collaborateurs qui se déplacent de pouvoir rester connectés.

Développement du travail collaboratif

visuel blog Développement du travail collaboratif

Avec la digitalisation, de nouveaux outils facilitant la collaboration se sont développés.
Prenons l’exemple de Google Workplace, un concurrent de Office 365, qui a mis la collaboration au coeur de ses outils de traitement de texte, de tableur.
Rappelez-vous auparavant la préparation d’un powerpoint était fastidieuse : l’un commençait puis l’envoyait en mail au 2e, qui le prolongeait, mais le premier voulait corriger des petites coquilles et au final on se retrouvait avec plusieurs versions de fichiers : un vrai casse-tête à tout consolider dans le même document.
C’est fini : avec Google Slides, vous créez un nouveau document commun, chacun travaille dessus en même temps et peut se commenter, échanger en direct les idées, faire des propositions.

La fin des tâches barbantes

visuel blog La fin des tâches barbantes

Qui d’entre nous n’a pas passé des heures à saisir des données, à resaisir les mêmes données et ensuite à vérifier que les données saisies ne comportaient pas d’erreur ? De nombreux logiciels développent des fonctionnalités puissantes pour enlever ces tâches pénibles, fastidieuses et sans intérêt intellectuel.
Par exemple avec l’autocomplétion : Google a lancé cette voie, dans leur barre de recherche vous commencez uniquement à écrire le début de votre question et Google vous suggère la suite, en partant du principe que d’autres ont sans doute eu la même question que vous ou que vous avez déjà pausé une question similaire dans le passé.
Désormais même Google Doc son traitement de texte ou encore Gmail, sa messagerie, utilise l’écriture prédictive. A l’heure où on vous écrit, je commence ma phrase et Google me suggère la fin. C’est environ 10 à 15% de temps d’écriture que l’on gagne. Ce n’est pas anodin !

 

Développer un cadre propice et optimisme pour utiliser le digital comme un levier

visuel blog Développer un cadre propice et optimisme pour utiliser le digital comme un levier

Que la numérisation apporte beaucoup de facilités ne signifie pas qu’il en sera toujours ainsi sans que rien ne se fasse en amont. Il y a quelques notions qui doivent être acquises, voire cultivées au seins de l’entreprise pour que ce sentiment de bien-être ne disparaisse pas. 

  • Il faut déjà que le processus de numérisation ait obtenu le consentement des collaborateurs. Mieux, le choix des logiciels doit en fait être le leur dans la mesure où c’est surtout eux qui en feront usage. Donc leur besoin et point de vue doivent être entendus dès le départ. 

 

  • Si tenir compte de ses collaborateurs est important, les écouter est encore mieux. Tel que cela se comprend aisément, une digitalisation réussie met un accent particulier sur les valeurs humaines, notamment sur la communication. C’est pour cela que dans certaines entreprises, les managers ne manquent pas de lancer des sondages afin de recueillir les avis et les sentiments des uns et des autres. 

 

  • Le succès d’une telle opération, c’est-à-dire instaurer le bien-être au travail au travers du digital, est souvent le fait des ressources humaines. Il va donc sans dire que ce pôle de l’entreprise doit être formé à user des moyens mis à disposition afin d’optimiser et de consolider les résultats obtenus, le tout dans une ambiance qui puisse plaire à tout le monde. 

 

  • Pour finir, il est aussi important que tous les membres de l’entreprise soient formés à l’utilisation des outils choisis. En effet, ce process est récent, tout le monde n’est pas aussi à l’aise et n’a pas le même niveau d’information. 

 

Vous êtes curieux des nouveautés en termes de logiciels pour la filière vins, bières et spiritueux : découvrez nos produits et nos services.

 

Pour aller plus loin…